Dauphiné Libéré, ou le n'importe Quoi / G. ZEter, octobre 2006

LE DAUPHINE : 18/10/06

ARTICLE DE : Éric THIELLAND (avec fautes d'orthographes incluses)

TITRE : ÉLECTIONS : Après Bourg-de-Péage, Grenoble ou Meylan, Orange se lance

Prêts pour le vote électronique

 

« Depuis hier, Orange, dans le Vaucluse, est la 50e ville française de plus de 3 500 habitants dotée de machines à voter. En la matière, en Europe, les Néerlandais ont été les premiers à tester le système en 1989.

Afin que les électeur se repèrent, les bulletins de vote seront reproduits sur le clavier...Mais ils n'ont depuis pas fait beaucoup d'émules sur le Vieux Continent. L'Angleterre et l'Irlande y viennent doucement. L'Allemagne a attendu 1998 avant d'essayer. Elle a quand même largement battu la France qui gagnait pour sa part le mondial de foot mais qui n'était pas vraiment en revanche la championne des nouvelles technologies. Cette année-là, le vote électronique, quoique légalisé depuis 1969, avait certes été utilisé pour la toute première fois, mais seulement à titre expérimental et dans quelques agglomérations volontaires.
Il aura fallu finalement qu'en 2004 les Brestois se jetent à l'eau aux cantonales et aux régionales pour que, lors des européennes suivantes, 15 localités prennent le sillage des Bretons. Mais le raz-de-marée n'a pas pour autant déferlé. L'an dernier, au référendum, 48 communes seulement avaient abandonné l'isoloir et l'urne, avec plus ou moins de conviction.
A titre d'exemple, dans la Drôme, seule la ville de Bourg-de-Péage a joué le jeu en 2004 en louant le matériel. L'expérience n'a pas totalement satisfait en raison de son coût. Dans l'Isère, Meylan a montré le chemin et devrait être imitée par Grenoble l'an prochain. Orange a donc décidé de s'inscrire dans cette voie. La ville est la première de Vaucluse et sera sans doute la seule du département d'ici l'an prochain. Aucune autre n'en a fait la demande.
La municipalité, qui compte 16 bureaux de vote, a acheté 17 de ces machines. Il faut en effet en prévoir une de secours pour parer à toute éventualité. Elle a investi 100 000 € et percevra 800 euros de subvention de l'État pour chacune d'elles. "D'après nos calculs, ce matériel sera amorti sur 7 scrutins, car désormais nous ne devrions mobiliser que 8 à 10 fonctionnaires les jours d'élections, soit moitié moins", expliquait hier un proche du maire, Jacques Bompard, qui a pour autre spécificité de représenter l'extrême-droite pour avoir été élu ici sous l'étiquette Front national et être désormais rallié à Philippe de Villiers.
Mais en marge de subtantiels avantages financiers soulignés par son entourage, l'on mettait surtout l'accent sur la fiabilité et la rapidité du matériel. Oublié, le laborieux dépouillement. Finie, l'ouverture des enveloppes à la main, suivie du suspense du comptage des bulletins un à un... Sitôt la fin du scrutin, les scores tombent instantanément.

Comme les têtes des candidats malchanceux... »

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

REPONSE DE : G ZETER

 

Monsieur Éric THIELLAND, Mal informé que vous êtes, l'Irlande à rejetée le vote électronique, s'en suit actuellement toute une polémique, car 7000 machines à voter « dorment » dans des entrepôts, cela a coûté 52 millions d'Euros, plus 1 million par an pour les stocker.  Il est vrai qu'en Irlande, le citoyen moyen est entendu, soutenu par une presse qui fait son travail, soit : être critique et donner aux lecteurs/électeurs les différentes problématiques afin que ceux ci puissent juger en tout état de cause, et être relayés par une presse indépendante… Un paradis comparé à chez nous… Il est vrai que ces machines sont en majorité fabriquées en Hollande.  Il se pose un problème : en Belgique par exemple on a découvert certaines « pannes » et comme ces « pannes » sont réparées par le fournisseur, un sous traitant privé, on peut penser rapidement à « l'objectivité » de ces informaticiens…Ces machines avant chaque vote sont « testées » par un employé municipal, n'y comprenant que goûte… Quant aux coûts, cela revient à 1,50E pour un vote papier, comparé à 4,50e pour un vote électronique.  De plus, ces machines fort sensibles à la température (de +5 à 28 degrés) doivent être stockées dans des entrepôts spécifiques, dont le coût de construction de ces entrepôts n'est pas inclus dans les 4, 50e du prix de chaque vote.  Pour finir, souvenez vous de la Floride de 2000, les élections Américaines.  Je suis tout à fait pour le progrès, mais mettre en des mains de sous traitants le vote des administrés revient à donner les manettes du TGV à un guide de haute montagne…

Voila, Cher Monsieur, j'ai fait votre boulot.  A l'avenir, faite vos recherches et SURTOUT, donnez de la vraie information et ne soyez pas la chambre d'écho de nos « gouvernants », qui bien sur ne recherche que notre bien-être tout en gaspillant nos deniers.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Réponse, fort aimable du « journaliste »

 

Bonjour,

Merci d'avoir prêté attention à notre article consacré au système des machines à voter.

L'Irlande, après avoir testé le vote électronique, avait en effet décidé de suspendre l'utilisation des machines. Une «commission d'enquête» avait été nommée... Cette commission vient de rendre son rapport... Elle a donné un avis favorable et le vote électronique devrait être de nouveau validé...

 

Il m'était malheureusement impossible d'expliquer ces détails de procédure dans mon article...

 

Vous remerciant encore de votre attention car il est en effet bien souvent très difficile de rassembler dans l'urgence toutes les données utiles au traitement de l'information,

 

Veuillez agréer, monsieur, l'expression de mes sentiments les meilleurs.

 

Eric THIELLAND,

Dauphiné-Libéré Vaucluse-Matin

 

--------------------------------------------------------------------- 

RE Réponse :

C'est bien ce que je vous écrivais… J'ai fait votre boulot !

 



23/10/2006
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour